Collection Frontiers

Sous la direction de Hélène Clemente

Au mépris de certaines frontières, à moins que ce soit sous leur couvert, des « identités » indéfinissables et impossibles surgissent ici ou là, qui sont par conséquent considérées comme des « non-identités », mais leur existence n’en est pas moins une question de vie ou de mort pour des quantités d’être humains. Étienne Balibar

La frontière est humaine. Elle pose donc problème. Elle est à la fois cette ligne visible ou invisible qui sépare les états et ce seuil à franchir pour augmenter, conquérir, accroître, découvrir, dépasser les blessures de l’économie monde. La « ligne bleue des Vosges » française entre 1871 et 1914, la frontière de la conquête de l’Ouest puis de la conquête spatiale américaine, les mur de Berlin, de Gaza ou de Calexico, la muraille de Chine et le limes romain, les clandestins, les nomades de tous les noms, constituent autant de jalons d’une Histoire qui rejoint les problématiques actuelles de la ségrégation, de la surveillance généralisée, du zonage résidentielle protégée, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, de la recherche satellite et de la législation des mouvements migratoires qu’ils soient politiques, économiques ou climatiques. Cette collection a donc pour vocation d’interroger cette notion de frontière,  à la fois dans sa stricte application éthique, juridique et géographique, ses conséquences humaines, sociales et son imaginaire identitaire transgressif. Elle accueille les pensées frontières de chercheurs dont l’écriture – l’esthétique – redessine quotidiennement  les contours dissidents, visibles et invisibles d’un tout autre éta(n)t, radical.

Plusieurs titres de la collection sont en préparation et à paraître prochainement.

*

The frontier is human, and therefore problematic. It is a visible and invisible line between states and a threshold to cross, in order to grow, conquer, discover; to escape the ravages of the world economy, to transcend its limits. The French “Blue Line of the Vosges” from 1871 to 1914; the frontiers of American westward expansion and later the conquest of space; the Gaza, Berlin, and Calexico walls; the Great Wall of China and the Roman Limes; undocumented migrants and nomads everywhere—these historical phenomena are linked to segregation today, to the loss of social status; to widespread surveillance, gated communities, and satellite reconnaissance; to the regulation of political, economic, and climate-related migration. This collection aims to explore the notion of the frontier: its rites of passagein strict ethical, legal, and geographical terms, but also in artistic, photographic, and cinematographic expression as well as its human, political, and social consequences — and its imaginary transgressive identity.

*

Les auteurs désirant soumettre un projet dans cette collection – dans les strictes modalités rappelées plus haut ainsi que sur le modèle des titres déjà publiés – peuvent le faire en contactant Hélène Clemente sur notre page contact.