La Valeur sans images

1
 
Auteur(s) : Jean-Joseph Goux
Préface : Xavier Boissel
 

Le présent essai s’inscrit dans le droit fil des investigations théoriques menées par le philosophe Jean-Joseph Goux. Il est composé de deux textes.

« Moïse, Freud : la prescription iconoclaste » correspond au premier chapitre des Iconoclastes, publié au Seuil en 1978 et depuis longtemps épuisé pour le lecteur français. Jean-Joseph Goux y propose une lecture magistrale du texte de Freud, sur le Moïse de Michel-Ange, écrit en 1914.

Le second texte est inédit. Avec « Balzac, Renoir, Warhol : l’Empire de la cote boursière », Jean-Joseph Goux tente une nouvelle fois d’apporter ses lumières sur les deux versants de l’art et de l’économie, cherchant à éclairer leur intrication implicite. Si l’homme est « l’animal estimateur par excellence » selon Nietzsche, il est, depuis l’avènement du nihilisme repéré par le philosophe allemand, difficile de s’accrocher à des valeurs stables. C’est bien cette dislocation de l’unité d’une époque que pointe le philosophe, à travers le prisme des arts plastiques et celui du champ de l’économie politique.

Tout son travail ne vise pas moins, depuis presque un demi-siècle, à comprendre ainsi qu’à circonscrire les enjeux induits par ce que Max Weber appelait, dès les années 1920, « le polythéisme des valeurs ».

Avec cet essai, Jean-Joseph Goux inaugure la collection « Paralipomènes » des Éditions D-Fiction. Nous lui exprimons toute notre gratitude.

Cet ouvrage est une publication de la collection PARALIPOMÈNES dirigée par Xavier Boissel.

 

Édition numérique : avril 2015
ISBN EPUB : 9782363420695
ISBN MOBI : 9782363420701
Poids du fichier EPUB : 222 ko
Poids du fichier MOBI : 220 ko
Prix : 7,99 €

> Achetez l'édition numérique